Skip to content
Gallery

The Big picture, photos of the month 09/2016

Advertisements
Image

Steve Mc Curry – leçons de photo

L’objet de ce post : essayer de se mettre dans la tête de Steve Mc Curry

  • L’humain toujours présent
  • Choix de l’espace, choix du cadrage, anticiper
  • Attendre
  • Toujours plusieurs plans, même dans portraits
  • Organisation plans/sujets principal et secondaire
  • Contraste lumière/ombre
  • Gestion arrière plan  “personnes sombres sur fonds clair”
  • Utilisation des tâches de lumière
  • Saturation des couleurs
  • Le regard >>> portraits
  • Landmarks oui mais avec ++
  • Net/flou – gestion profondeur de champ
  • Du mouvement
  • Une histoire
  • Des thèmes :
    • portes et personne dans l’encadrure
    • chevaux
    • personnes lisant
    • vélos
    • rues >>> les angles
    • intérieur <<  >> extérieur

Toutes les photos ci-dessus sont de Steve Mc Curry

Georges Lange

D’après Georges Lange son livre “Réussir des photos inoubliables”

page 63 – Landmarks, oui mais avec un + exemples :

page 65 – Cadrer et attendre,  exemples :
page 171 – Régler exposition et attendre
Bryan F Peterson
Bryan Peterson

page 78 – Intérieur <> Extérieur – exemples :
Bryan Peterson
Bryan Peterson
Marc Riboud

page 97 – Décentrer le sujet/sujet secondaire – exemples :
Bruno Morandi
Bruno Morandi

page 105 – Sans flash augmenter les ISO

page 108 – Utiliser taches de lumière
Bryan Petterson

page 127 – Trouver le rythme

page 160 – Vitesses lentes
page 242 – Vitesses lentes et enfants
Bryan Peterson

page 162 – Réglage manuel du flou

page 164 – Premier plan flou

page 183 – Se vider la tête avant de commencer à photographier

page 184/185 – Détendre le sujet (portraits)

page 252 – Décor, accessoires
page 278 – Accessoire, pièce de tissu

page 268 – A travers du tissu

page 274 – La rue comme studio

page 286 – Situer avec un quotidien

page 298 – Choisir l’espace avant
Bryan Peterson

page 308… – Tirer, présenter ses photos

 

 

 

 

Thèmes photos

vélos – portes – chevaux – personnes lisant –
Steve Mc Curry

Solitude

Rivers

Lovers

Arche Porsac’h Clohars

Locations

Ecosse

Glenfinnan Viaduct – ligne de Fort William à Mallaig – 56.880469, -5.432718

PictureToExe

Créer un dossier spécifique qui contiendra tous les médias, photos, sons,vidéos etc…

Sons : préférer format MP3 ou Ogg

Uniformiser la taille des images – retenir taille maxi des écrans (en 16/9 1920×1080 pixels) – sur photoshop pas nécessaire de retenir la qualité maxi en  Jpeg.

Retenir logiciel “Audacity” pour gérer les sons

Photoshop, création de masque, privilégier le format Png

Récupération sons sur Youtube : insérer PWN juste avant youtube dans l’adresse internet, ce qui fera http://www.PWNyoutube.com etc…. puis choisir Dirpy pour extraire sons ou vidéos.

Les objectifs

Les objectifs selon Joe McNally

Le Grand angle est narratif. Un portrait au grand angle situe les gens et les lieux, il révèle les relations.
Pour moi le 24mm (capteur 24×36) est juste assez large mais la véritable aventure commence avec les très grands angulaires 20mm, 18mm, 16mm et même 14mm.
Un bon moyen de rendre une photo au grand angulaire intéressante consiste à y placer un premier plan fort.
Avec un grand angulaire vous devez bouger. Les photos prises à hauteur d’oeil ou à mi-distance peuvent vraiment susciter l’ennui.
Faire la différence entre un portrait classique (fait avec focale 85mm à 200mm) et un portrait environnemental (fait avec focale grand angle)
Pour réaliser un portrait environnemental vous devez avoir quelque chose à dire. Utiliser le grand angle, fermer le diaphragme pour avoir une bonne profondeur de champ, jusqu’à f/11 peut-être.
Au grand angle l’arrière-plan risque de concurrencer les éléments intéressants au premier plan, si vous ne faites rien. Si vous vous rapprochez, le premier plan devient dominant, rejetant l’arrière-plan dans le lointain, dans ce cas fermez le diaphragme pour conserver la profondeur de champ. Pour ne pas avoir de trop fortes  distorsions évitez de pencher l’appareil dans un sens ou un autre.
L’ultra grand-angulaire implique des déformations de l’image, d’autant plus si l’objectif est incliné. Pour les limiter, arrangez-vous pour que l’axe optique soit perpendiculaire au sujet.
Les téléobjectifs à choisir à bon escient, en fonction de ce que vous voulez photographier, sport ? paysages ? faune sauvage ?
L’un des téléobjectifs les plus utiles et les plus utilisés est le zoom 70-200mm (ouverture f2.8) , il est capable de faire face à la plupart des situations, comme par exemple prendre un petit groupe à 70 mm et à 200 mm obtenir un beau portrait détaillé tout en estompant l’arrière-plan
Conseils de Joe :  avec un téléobjectif stabilisez l’appareil photo (le moindre bougé ou vibration est amplifié provoquant du flou) utilisez une vitesse d’obturation élevée pour préserver la netteté, fermez entre f5.6 et f/8 pour avoir un peu de profondeur de champ (ce qui pour moi justifie aussi le choix du 70-200 mm f/4 lequel moins lourd et stabilisé permet de réduire les risques de flou de bougé)

Formes – Bien qu’un objectif normal puisse faire l’affaire, il est préférable de le laisser dans le sac photo lorsqu’il s’agit de montrer une forme, et de choisir une focale extrême, quelle qu’elle soit.